Chers tous,
Je n’aime pas tellement parler de moi mais le moment l’exige sans doute.
Vous l’avez peut-être appris, je serai candidat à la Mairie de Villefranche de Rouergue le 15 mars prochain. Avec une équipe formidable, dynamique, une équipe diverse de ses opinions, de ses origines, représentative de notre ville, de tous ses quartiers, de toutes ses générations, de tous ses secteurs d’activité. Une équipe nouvelle, qui est en train de se constituer et qui est déjà au travail, que je vous présenterai dans les prochaines semaines.
Nous ne porterons aucune étiquette de parti politique. Je considère que cela n’a pas de sens au niveau local. De plus, je refuse d’entrer dans des logiques de carrière et de renvoi d’ascenseur. Je veux être libre de défendre entièrement les seuls intérêts de notre ville. Nous travaillerons dans un esprit d’ouverture, de rassemblement de tous les Villefranchois, dans un esprit positif.
Vous me connaissez, pour la plupart. Je suis né à Villefranche où j’ai grandi, j’ai étudié à Aix-en-Provence – Sciences-po et DEA de Droit Public – vécu huit ans à Paris, créé une maison d’édition et je suis chef d’entreprise depuis une quinzaine d’années. Je suis marié et père de famille, élu depuis 11 ans. Et complètement engagé, depuis 5 ans, dans ma mission de Premier adjoint à Villefranche, en charge des Finances, du Sport et de la Vie associative, en outre Vice-président de la Communauté de communes, en charge du développement économique.
Je reviendrai plus en détail, c’est bien normal, sur les actions que j’ai conduites, mais sachez que les Finances de la commune se portent bien – cela représente un budget annuel consolidé de 25 millions d’euros environ – et que les 120 000 sportifs, dont bon nombre d’élèves, qui passent chaque année au gymnase – près de 90 000 à Aqualudis, 15 000 au boulodrome, pour ne citer que ces lieux – sont conscients de pratiquer leur passion dans des équipements communaux de qualité. J’y veille scrupuleusement. Les professeurs d’EPS comme les dirigeants et les 5 000 licenciés des 50 associations sportives savent que je suis disponible, à l’écoute et toujours prêt à faire le maximum dans le cadre des moyens de la commune pour répondre à leurs besoins.
Le développement économique est au premier rang des enjeux de notre territoire. L’orientation, le conseil, le soutien à la création, à la transmission, au développement des entreprises est aujourd’hui organisé, balisé : cela se passe au Guichet unique de la Création d’entreprises, à la pépinière d’entreprises, dans les hôtels d’entreprises, les Zones d’activité de la Communauté de communes, aux Gravasses, à Farou, à la Glèbe qui est sur le point d’être étendue de 11 hectares. Le tiers lieu à vocation économique, le fablab, le soutien au commerce et à l’artisanat avec notamment les Bastikdo, le club d’entreprises Dynéco, la conciergerie, etc. Autant de projets que j’ai initiés depuis 5 ans, certains aboutis, d’autres en voie de l’être. Des années aussi que je m’efforce de mobiliser les énergies et les fonds nécessaires au déploiement de la fibre optique jusqu’à chaque foyer de notre territoire. C’est un formidable défi technique et un chantier colossal, de plusieurs dizaines de millions d’euros à l’échelle intercommunale, qui est désormais bien avancé.
Notre ville est confrontée à de grands défis, celui du bien-vivre ensemble et de la tranquillité publique. Celui du développement durable, qui est le développement économique et social dans le cadre de la transition écologique. Celui de notre centre-ville dont la métamorphose a commencé, avec les grands travaux et le projet Coeur de Ville, qui nous donnera une feuille de route pour les 20 ans à venir. Celui de la participation de chaque Villefranchois aux décisions qui le concernent, et bien d’autres défis encore.
Je suis conscient de la lourdeur de la fonction et de la complexité de la tâche de Maire. Je suis prêt à l’assumer, humblement, méthodiquement, avec détermination, avec vous tous. Tel que je suis, proche du terrain, ouvert, à l’écoute, force de proposition et moteur de l’action.
C’est le choix de la raison. Ma connaissance du contexte, des acteurs, mon expérience, celle d’une partie de l’équipe n’a pas de prix. C’est aussi le choix du coeur, Villefranche est ma ville, j’ai foi en elle. Elle possède de formidables atouts qui me rendent optimiste sur son avenir.
J’ai besoin de votre soutien, de votre aide, de votre participation : rejoignez-nous !
Partagez ce message, rendez-vous sur la page villefranche2020 et entrez en contact !
https://www.facebook.com/Villefranche2020

Catégories : Info de campagne